Mot du président

M girodet Ce début d'année 2016 est marqué par de fortes incertitudes sur l'évolution des périmètres des communautés de     communes et sur l'existence même du SICTOM Velay Pilat qui rayonne sur 3 communautés de communes. Cependant vos élus représentant toutes les communes du syndicat ont poursuivi une politique volontariste pour appréhender les enjeux d'aujourd'hui et les défis de demain. Cette volonté s'articule autour de 3 axes : l'investissement, la maîtrise des charges de fonctionnement et l'anticipation. L'investissement s'illustre par l'acquisition d'un nouveau véhicule de collecte dans le but de poursuivre le renouvellement de notre parc, gage de fiabilité et de matériel adapté. Les travaux de création d'une alvéole de 45 000 m3 sont terminés au centre d'enfouissement technique de Saint Just Malmont, travaux auto-financés à hauteur de 80 % avec par conséquent un recours très limité à l'emprunt. Enfin les travaux de rénovation de la déchetterie de Bourg-Argental sont en cours, et concernent la structure de la plateforme et la sécurité du site.

Le recours aux contrats aidés, l'optimisation de notre masse salariale et une démarche quotidienne rigoureuse de gestion des achats de fournitures permettent d'afficher des taux de fiscalité (TEOM) parmi les plus faibles sur les deux départements.

Les perspectives d'enfouissement à long terme offertes par notre site de St Just Malmont ne doivent pas nous interdire de nourir une réflexion sur le mode de traitement de nos ordures ménagères qui représentent 8000 tonnes par an. Aujourd'hui il existe des process industriels éprouvés et reconnus qui permettent de valoriser ces ordures ménagères en limitant ainsi le recours systématique à l'enfouissement. J'ai donc diligenté une étude sur les conséquences techniques, organisationnelles et financières d'un changement radical de traitement des ordures ménagères, afin qu'à terme les élus puissent avoir tous les éléments pour pouvoir se positionner. C'est également dans cette optique que vos représentants du SICTOM ont allés visiter l'usine de traitement ALTRIOM à Polignac qui affiche un taux de valorisation proche de 90 %. Au regard de ces évolutions nous ne pouvons plus considérer les ordures ménagères comme un déchet résiduel mais plutôt comme une matière recyclable. L'enjeu environnemental est donc de taille.

Pour conclure, je tiens à remercier les représentants de vos communes pour leur implication au sein deu SICTOM Velay Pilat, au niveau de la gestion quotidienne de notre service mais également pour leur capacité à se projeter dans l'avenir, avec un seul objectif : SERVIR L'INTERET GENERAL.

 

 
×